Coalition “Egalité sans Réserve: Conférence –débat “Their laws… our lives”

jeudi 11 mars 2010

Conference Room C (TNLB) (dans les locaux des Nations Unies.) New York

A l’occasion de la 54ème session de la CSW  aux Nations Unies à New York, l’Association Démocratique des Femmes du Maroc (ADFM) en tant que coordinatrice de la Coalition “Egalité sans Réserve” avec le soutien de l’UNIFEM- Maghreb a organisé une conférence-débat en tant qu’évènement parallèle.

Le but de l’activité est de présenter le travail de la coalition et de débattre sur la thématique choisie par la coalition à savoir: “leurs lois…nos vies”. L’idée était de prendre des exemples concrets tirés du vécu des femmes.

L’évènement a eu lieu le 11 Mars 2010, de 15h à 16h30 à la Conference Room C (TNLB) au siège  des Nations Unies à  New York.

L’information concernant l’évènement a été communiquée via le site www.un.org/womenwatch/daw/csw/NGO.html, et le site www.ngocsw.org.

Le jour de la conférence, une cinquantaine de personnes ont pu assister. L’évènement  a débuté par le lancement du film-chanson « 20 ans Barakat » en guise d’ouverture de la conférence. Il a été suivi par la présentation de la thématique de la conférence-débat “Their laws…Our Lives”, le pourquoi du choix d’étude de cas et les présentations des trois panélistes à savoir ;

1) une présentation sur la coalition, sur son travail et les étapes de son évolution par Madame Amal Abdelhadi,

2) une introduction à la campagne sur la nationalité au Liban par l’intervenante libanaise par Madame Lina Abu Habib,

3) un extrait du film des Soulaliyates projeté pour introduire la présentation de l’intervenante marocaine -par Madame Nabia Haddouche –  sur les femmes et leurs droits dans les terres collectives,

4) Enfin, la présentation de l’intervenante égyptienne par Madame Amal Abdelhadi  qui a présenté le cas des femmes juges au Conseil de l’Etat en Egypte.

Le débat a porté sur les thématiques présentées, certaines questions ont porté sur la coalition sur sa pertinence et sur les facteurs de sa réussite, d’autres ont porté sur l’exemple du Maroc sur les femmes des terres collectives et leurs droits, sur les acteurs visés par le lobbying et le plaidoyer et sur les techniques d’accompagnement des femmes. Chaque panéliste a répondu aux questions en rapport avec sa présentation, et parfois même au-delà des thématiques abordées puisqu’au moins deux questions ont été posées sur la légalisation de l’avortement et son impact sur les femmes.


%d bloggers like this: